Vous êtes à la page : MANUSCRITS
MANUSCRITS Dominique Rousseau

LIVRES D'ARTISTE ET PAPIERS MANUSCRITS  - Kenneth White , Dominique Rousseau

« Le travail de Dominique Rousseau est profondément textonique. Il est plongé dans la matière du monde. Je pense à ce qu’il appelle, non pas modestement, mais basiquement, fondamentalement, ses « papiers ». Ces papiers, qu’il fabrique lui-même, sont imprégnés de matières diverses cueillies dans différentes régions du monde : forêt humide, savane, plage. Par la suite, grâce à une technique complexe, à des gestes à la fois fluides et contrôlés, précis et aléatoires, le papier de base devient paysage.

C’est tout l’itinéraire de l’humanité qui nous intéresse. Quel qu’ait été le progrès social et culturel de l’être humain, les qualités de la forêt primaire, de la savane et du désert sont encore inscrites dans nos cerveaux.

Et du paysage premier, on peut aller, au-delà de tous les blocages idéologiques, vers un paysage de l’esprit…

Après avoir travaillé avec le papier comme support, pour dessiner, graver, Dominique Rousseau a pénétré dans la matière même du papier, afin d’en faire plus qu’une page, mais une plage, avec des strates géologiques et toute une succession de fibres, d’empreintes et de pigments. Cet ancien architecte fait maintenant de l’archi-texture. »

 

“Dominique Rousseau’s work is deeply textonic. It plunges ino the plenitude of the planet. I’m thinking of what he calls, not out of modesty, but basically, fundamentally, his “papers”.

These papers, which he makes himself, are impregnated with various types of matter culled from different regions of the world: wet forest, savannah, beach. At a later stage, by means of a complex technique involving gestures, now fluid, now controlled, now precise but also open to chance, the original “paper” becomes a landscape.

It’s the whole itinerary of humanity we have in view. Whatever be the social and cultural progress we have known, the intrinsic energies of the primal forest, the wide plain and the desert are written into the convolutions of our brains.

And from a primal landscape, it’s possible (this is geopoetics) for art to move, beyond all ideological blocages, into a mindscape.

In a word, after using paper as basis, for drawing, painting, etching, Rousseau has gone into the basic plasticity of the universe, discovering in its fibres and pigments geological strata.

This artist, who started out in architecture, is now engaged in archi-texture.”

 

Kenneth White

 

 

 

cliquez sur le logo pour voir le fichier PDF d'infinis paysages
d'infinis paysages